Roulez éco(l/n)omique …

Vous avez une voiture ? Votre portefeuille se plaint à chaque plein ? Voici quelques astuces pour consommer moins, polluer moins, dépenser moins …

Publié le vendredi 23 septembre 2011

Tout d’abord, les bons réflexes :

-  Votre pire ennemie : la première vitesse. C’est lorsqu’elle se met en mouvement que votre voiture consomme le plus. Une fois en mouvement, évitez autant que faire se peut de vous arrêter. Ralentissez dés que vous voyez le feu rouge au loin, anticipez les priorités aux carrefours.
-  Votre meilleure amie : la cinquième vitesse. Utilisez-la, même à 50 km/h. Plutôt que de vous mettre au point-mort dans une descente, mettez-vous en 5e et retirez votre pied de l’accélérateur. Au point-mort, vous continueriez à consommer … à vide.
-  Anticipez les ralentissements. Lâchez l’accélérateur bien à l’avance au lieu de freiner à la dernière seconde. Dépensez votre énergie à rouler plutôt qu’à réchauffer et user vos plaquettes de frein.
-  Vérifiez la pression de vos pneus, ne transportez pas de charge inutile (oui, oui, je parle des trois bouteilles qui attendent depuis une semaine que vous passiez devant une bulle à verre) et retirez les accessoires supplémentaires (porte-vélo, galerie et coffre de toit) dés que vous n’en avez plus besoin.
-  Modérez votre vitesse. D’après le chercheur britannique Peter de Nayer dans une étude commanditée par le magazine « What Car ? », la consommation augmente de 38% entre 80km/h et 112km/h et de 40% encore entre 112km/h et 144km/h. D’après cette étude, les fous de vitesse, outre le fait qu’ils se trouvent en infraction, dépensent 1,47€ de plus toutes les 8 minutes.
-  Utilisez une bonne huile moteur : après un démarrage à froid et pendant la phase de réchauffement, ces lubrifiants particulièrement fluides se répartissent plus rapidement dans le moteur que les huiles moteur conventionnelles, ce qui réduit les frottements internes. Choisissez l’indice de viscosité le plus bas possible (p.ex. 5W30).

Vous devez acheter une voiture ? C’est une bonne idée, dans le sens où les véhicules modernes consomment moins. Quelques astuces pour bien la choisir :
-  Choisissez une petite voiture : ça peut sembler une évidence, mais la plupart des gens oublient qu’il faut plus d’énergie pour déplacer une masse de 2,4 tonnes (une Audi Q7) que pour déplacer une masse de 790kg (Citroën C1).
-  Choisissez une voiture blanche ou de couleur claire : plus fraîche en été, elle vous évitera de recourir à la climatisation.
-  Une option intéressante : le régulateur de vitesse. Comme mentionné ci-dessus, il vaut mieux adopter une vitesse régulière pour consommer moins. Le régulateur de vitesse fait le travail pour vous.

Et enfin quelques (fausses) idées bien répandues :
-  ne diabolisons pas la climatisation : sur une voiture moderne et bien entretenue, la climatisation ne provoque pas une augmentation sensible de la consommation. En fait, il vaut mieux y recourir plutôt que d’ouvrir les vitres sur les trajets rapides (autoroutes, nationales).
-  les additifs miracles … n’existent pas. Les équipements miracles non plus.
-  on ne consomme pas moins avec les carburants « premium » des grandes marques. Tout au plus peut-on remplir plus son réservoir et aller plus loin avec un plein, grâce à l’additif anti-moussant introduit dans le carburant.